Maison Blanchétoile

Confrérie RP - Le Seigneur des Anneaux Online - Serveur Estel


    Une nouvelle alliance

    Partagez
    avatar
    Lysandre
    Archiviste

    Messages : 136
    Date d'inscription : 02/11/2007

    Une nouvelle alliance

    Message  Lysandre le Mer 20 Mai - 0:02

    Depuis peu à la tête de la Compagnie de Bois Argenté aux côtés de son cousin, Ser Etanhiael Blanchétoile, Ser Aedred chercha dès son arrivée dans la région du Pays de Bree de nouveaux partenaires commerciaux pour favoriser le développement de la guilde marchande breearde. Car les déboires subis au cours des deux dernières années avait laissé la petite guilde marchande exsangue, et privée de ses fournisseurs et clients habituels.

    Sa rencontre fortuite avec Dame Fahrattin, de la Maison Imrahad, au marché de Lamenuir d'avril où elle représentait les intérêts de la Corporation de Thorond, devait mener à la fondation de liens solides entre les deux Maisons.

    [HRP : Les mêmes négociations, vues par la Maison Imrahad[/HRP]


    _________________
    _____________________________________
    Lysandre.
    Archiviste de la Maison Blanchétoile.
    avatar
    Aedred

    Messages : 105
    Date d'inscription : 27/02/2009

    Re: Une nouvelle alliance

    Message  Aedred le Mer 20 Mai - 0:34

    Le feu de camp éclairait d'une vive lueur les ruines d'Arnor qui se dressaient autour de lui. Aedred, assis auprès de sa réconfortante chaleur, s'appuyait contre les vieilles pierres qui constituaient l'un de ces murs qui ne soutenaient plus que le ciel étoilé. Il jouait distraitement avec le petit médaillon qui ne le quittait jamais, le regard perdu dans les flammes vives, ses pensées suivant un cours bien mélancolique. Son existence semblait tant se compliquer depuis quelques temps. Ces rencontres récentes, qui éveillaient en lui des sentiments qu'il pensait éteint et qu'il s'était juré de ne plus éprouver. Sa nomination à ce poste qui le privait partiellement de cette liberté qu'il chérissait tant. Et ces hommes qui le suivaient depuis quelques temps. Lui, et maintenant Atréis. Ils étaient encore là hier soir, à espionner par la fenêtre tandis qu'il discutait dans le salon particulier de l'auberge du Poney Fringant.

    Ses propres agents faisaient de leur mieux pour déterminer l'origine de ces filatures, mais cette guerre des ombres semblait interminable. A chaque fois que l'un de ses hommes croyait se saisir de l'un de ces espions, ce dernier se volatilisait. Ils étaient bons, et bien entraînés. Dommage qu'il n'ait pas d'agents plus expérimentés que les quelques recrues récentes qu'il avait sous la main.

    Un bruit éveilla son attention. Aedred sauta sur ses pieds, tirant du même mouvement sa lame de son fourreau de cuir. Une trille joyeuse, à laquelle il répondit par un sifflement. Un sourire illumina son visage, tandis que des pas se rapprochaient de lui. Une silhouette se distingua à la lueur du feu. Aedred se porta à sa rencontre, et les deux hommes échangèrent une longue accolade, sans avoir besoin d'échanger de mots.

    Le jeune Intendant rengaina sa lame avant de reprendre sa place. Son invité dénoua sa cape qui couvrait ses épaules avant de venir s'asseoir face à lui. Aedred tira une outre et remplit à large bord deux grandes chopes. Il en tendit une à son interlocuteur.

      "Tiens, goûte moi ça. Cela vient du brasseur dont je t'ai parlé."

    L'homme prit la chope et goûta la bière. Un large sourire illumina son visage.

      "Je comprends à présent les ventes réalisées au marché.
      - Ah, tu trouves toi aussi ?
      - Oui. Bon, quelles sont les nouvelles ?"

    Reprenant son sérieux, Aedred but une gorgée avant de répondre.

      "J'ai fait la connaissance de la représentante de la Corporation de Thorond. Une jeune femme intéressante, et je crois qu'une alliance est tout fait envisageable entre nos deux Compagnies.
      - Tu crois que cela peut être intéressant ?
      - Je l'ignore encore. Mais je le saurais rapidement, je dois la rencontrer vendredi pour en discuter.
      - Bon. Et... pour le reste ?
      - Je n'ai pas trouvé grand chose encore. Mais effectivement il semble qu'il se trame quelque chose. Quant à savoir quoi...
      - Des pistes ?
      - Pas vraiment. Je suis surveillé de près depuis mon arrivée à Bree. De même que certains de ceux que je fréquente régulièrement.
      - Dren ?
      - Peut être des hommes à lui chargés de veiller discrètement sur nous, oui. A moins que leurs motifs ne soient moins avouables. En tous cas, mon champ d'action est bien réduit et cela rend mon enquête difficile.
      - C'était à prévoir, en te mettant ainsi sur le devant de la scène.
      -Merci de me rappeler pourquoi je n'aime guère y être..."


    Les deux hommes rirent doucement, avant de boire une nouvelle gorgée. De son autre main, Aedred jouait toujours machinalement avec son amulette. L'homme pose la chope, et l'observa de ses yeux bleus-verts, si semblables à ceux de son vis-à-vis.

      "Tu penses encore souvent à eux, n'est ce pas ?"

    Aedred poussa un long soupir avant de relever les yeux, habités d'une tristesse infinie qu'il n'arrivait à dissimuler pour une fois.

    "Oui. Finalement, le temps ne guérit peut être pas toutes les blessures...
    - Aedred, cela fait près de vingt ans maintenant. Peut être... devrais tu envisager de commencer une nouvelle vie ?"
    L'intéressé haussa les épaules avant de vider sa chope d'un trait, puis se resservit. Son invité l'imita sans insister plus avant, avant de s'emparer d'un luth.

      "Tu m'accompagnes ?
      - Volontiers."

    La soirée se déroula ainsi, amplie de musiques, de chants, de rires et de confidences, jusqu'à ce que l'aube pointe sur les deux vieux amis et qu'ils ne se séparent une nouvelle fois.
    avatar
    Lysandre
    Archiviste

    Messages : 136
    Date d'inscription : 02/11/2007

    Re: Une nouvelle alliance

    Message  Lysandre le Mer 20 Mai - 0:35

    10 avril
    Hall de la Corporation de Thorond,
    Lamenuir

    Présents :
    Pour la Maison Imrahad : Messire Calanthir Fahrattin ; Dame Celairil Imrahad ; Dame Elysiane ; Messire Aedlan
    Pour la Maison Blanchétoile : Ser Aedred Blanchétoile ; Ser Etanhiael Blanchétoile ; Méléthyl Chanteflamme.






    Les porte-paroles de la Maison Blanchétoile se présentèrent, à l'heure convenue, aux portes de la Halle marchande. Entouré de dame Elysiane et du jeune Aedlan – breeards d'origine récemment engagés, l'une pour tenir les rênes abandonnées de l'atelier des Orfèvres, l'autre en tant qu'homme d'armes du Comptoir – ainsi que de sa fille aînée Celairil, le Prévôt Calanthir accueillit donc les Intendants de la Compagnie de Bois Argenté, Ser Etanhiael et Ser Aedred, accompagnés d'un seigneur Elda, Melethyl Chanteflamme, éclaireur de son état.

    Les présentations faites, les motivations de cet entrevue sollicitée par les deux cousins purent être abordées, après que Ser Aedred eut exposé un résumé succinct sur la situation de leur Compagnie.



    "Nous sommes actuellement à la recherche de partenaires commerciaux. Et il est probable que nos activités s'étendent prochainement au quartier de Lamenuir."

    "La Compagnie existe maintenant depuis plusieurs siècles, et son principal champ d'activités demeure le Pays de Bree et ses proches environs. Depuis quelques années certains... déboires... ont fortement limité nos activités et a relégué notre présence à un rang... presque invisible. J'ai été nommé Intendant aux côtés de Ser Etanhiael il y a peu, afin de l'aider à restaurer notre Compagnie."

    "A l'origine notre Compagnie s'occupait principalement de bois et de menuiserie. Avec le temps nos activités s'étaient beaucoup développées. Mais... les déboires dont je parlais nous ont coupé de nombreux fournisseurs et clients. Sans parler de la destruction de notre comptoir dans un incendie... Nous avons donc dû temporairement nous recentrer sur d'autres activités. A savoir les alcools, produits maraîchers et teintures. Mais d'ici peu nous serons à même de produire de nouveau des meubles manufacturés, et d'autres produits divers... Les contacts que j'ai déjà repris en d'autres lieux que Bree vont nous permettre d'avoir accès à diverses ressources, et à des talents artisanaux méconnus dans la région."

    "Pour en revenir à notre sujet de départ... Notre volonté de commercer avec le quartier de Lamenuir, voire d'intégrer sa jurande... m'a poussé à discuter avec Dame Fahrattin. Je connaissais déjà le talent de vos tisserands par notre première rencontre, Messire. Et comme nous avons grand besoin de contacts et de partenaires commerciaux... je me suis dit qu'il serait préférable de travailler... avec un homme d'honneur."



    La discussion se poursuivit ensuite sur les avantages communs que pouvaient tirer les deux Maisons de cet éventuel rapprochement. Cependant Calanthir ne cacha pas la difficulté de leur situation, alléguant la bataille journalière avec leurs fournisseurs en cuirs et peaux pour ne pas être escroqués - la main d'oeuvre manquant cruellement - l'association avec ces derniers étant plus que précieuse pour remplir les stocks de leur atelier en ressources utiles. Il invoqua également, les traits de son visage s'assombrissant à cette évocation, la manne financière et bienvenue de son père Thorond qui leur permettait d'éviter la débâcle du Comptoir, lors de périodes incertaines. Les arguments de Ser Aedred, celui-ci motivé et encourageant en un sens, incitaient l'ancien capitaine à accepter, non sans une certaine honte, ses propositions plus qu'attractives : non seulement leur Compagnie était prête à leur fournir les ressources nécessaires ainsi que des hommes d'armes entraînés, mais aussi elle s'engageait, dans une moindre mesure, à leur fournir un soutien pécunier et une protection contre d'éventuelles menaces...

    Cependant, alors que Calanthir s'était avancé pour étreindre le bras de Ser Aedred d'une franche accolade, signifiant ainsi l'acceptation d'un futur engagement entre les deux Maisons, l'entretien prit un tout autre tournant lorsque Ser Etanhiael intervint après être demeuré silencieux et attentif, affichant un immuable sourire franc tout au long de l'échange. Celairil venait de quitter leur assemblée, prétextant un travail urgent à terminer aux ateliers.

    "Une telle alliance, comme vous l'avez signalé, Messire Calanthir... ne peut que reposer sur la confiance entre nos deux maisons. Une confiance franche et durable... Il me semble important qu'une telle alliance soit marquée d'un symbole fort. Un symbole durable, qui marquerait de travailler ensemble à un avenir commun."

    Mais où voulait donc en venir cet homme ? Et les interrogations soupçonneuses de Calanthir semblaient aussi partagées par la petite assemblée. Les paroles qui ne tardèrent pas à être prononcées ne plurent d'ailleurs guère à l'ancien capitaine qui avait certes de bonnes raisons de refuser un tel compromis ! C'est interdit, se maîtrisant avec peine, qu'il écouta les propos de l'Intendant.

    - En fait, certains de mes agents m'ont appris que votre fille et mon cher cousin avaient été souvent vus à deviser ensemble à Bree...
    - Et vous proposez leur union, comme symbole ? s'était avancé le jeune Aedlan, toujours aussi direct.
    - Ma foi, tous deux sont veufs. Et je crois que ce serait effectivement une bonne chose... Allons, Ser Aedred... depuis le temps... il serait temps que vous songiez à... vous remarier.

    Le débat prenant un tour des plus fâcheux dans l'esprit du Gondorien, une discussion s'était alors imposée entre Ser Aedred et ce dernier... en privé !



    Textes et Illustrations : Calanthir Imrahad.
    avatar
    Aedred

    Messages : 105
    Date d'inscription : 27/02/2009

    Re: Une nouvelle alliance

    Message  Aedred le Mer 20 Mai - 0:37

    Bree, le 21 avril



    La route menant de Lamenuir à Bree dissipa peu à peu les effets de l'alcool, ne laissant au Rohir qu'une légère migraine. Et une rage qu'il avait du mal à contenir. D'un pas rapide, il parcouru les rues de Bree jusqu'à la demeure de Ser Etanhiael. Son poing gantelé de cuir frappa violemment sur le bois de chêne épais à plusieurs reprises, arrachant un "du calme !" laconique à l'un des voisins.

    C'est Dren qui ouvrit la lourde porte, la main sur la garde de son épée. Il écarquilla légèrement les yeux lorsque son regard croisa celui du Rohir : deux billes d'acier bleu-vert où brûlait la flamme d'une colère qui ne demandait qu'à être libérée.

      "Ser ?"


    La voix de Dren était quelque peu tendue, se demandant bien ce qui avait pu mettre le Rohir dans un tel état. La réponse fut dite d'un ton froid, qui provoqua un léger frisson dans le dos du chef de la sécurité de Bois Argenté.

      "Bonjour, Dren. Vous devriez vous écarter. J'ai quelques mots à dire à Ser Etanhiael.
      - Je ne suis pas sûr que..."


    Les mâchoires d'Aedred se contractèrent, et il avança d'un pas. Dren ne recula pas.

      "Ser, vous devriez vous calmer.
      - Rassurez vous, Dren. Le sang ne coulera pas. Vous avez ma parole.
      - Bien, en ce cas..."

    L'homme s'écarta, laissant passer l'Intendant qui entra dans l'entrée d'un pas rapide et déterminé.

      "Dans son bureau je présume ?
      - En effet..."


    Aedred avança dans le vestibule, prenant la direction de l'antre de son co-administrateur. Dren poussa un long soupir avant de fermer la porte, puis de retourner dans sa chambre où il tira une bonne bouteille de son placard à alcools. Bouteille dont il entrepris aussitôt de vider le contenu avec application...

    La porte du bureau s'ouvrir à la volée, livrant le passage à un Rohir des plus furieux, qui s'arrêta à quelques pas seulement du bureau recouvert de documents derrière lequel était assis Ser Etanhiael.

      "Etan !
      - L'intéressé leva les yeux du document dont il finissait la rédaction, et un sourire s'étira sur ses lèvres. Les intonations de sa voix, calme et posée, étaient on ne peut plus amicales.
      Aedred, je vous attendais plus tôt mon cousin."


    Les deux hommes échangèrent un long regard, puis Aedred reprit.

      "Comment avez-vous pu ?
      - Allons, Aedred. Je ne fais que protéger nos intérêts.
      - Vous plaisantez ? Vous avez été à deux doigts de réduire toutes les négociations à néant ?
      - Allons, ils ont besoin de nous, et nous d'eux aussi je pense, même si c'est à plus long terme. J'ai plus que vous l'expérience de ce genre d'affaires. Cette négociation aboutira.
      - Où voulez vous en venir avec cette histoire ?
      - Vous savez pertinemment que nous avons tout à y gagner. Votre offre d'aide était généreuse, mais nous allons nous faire au passage un ennemi puissant.
      - Nous avons vu pire.
      - Oui, mais comme vous le savez nous ne pouvons nous battre sur tous les fronts. Les ressources que vous exigez pour les Gardiens nous sont suffisamment coûteuses, sans qu'en plus nous nous lancions dans une guerre commerciale avec une corporation bien établie. D'autant que cela pourrait menacer nos intérêts au Gondor, et vous savez que Ser Trystiel ne l'acceptera jamais.
      - Et en quoi cette idée de mariage est elle sensée arranger les choses ?
      - Hmm. Vous êtes encore jeune, Aedred, laissez moi tout vous expliquer..."


    Le Rohir ne quitta le bureau qu'une heure plus tard, plus calme même si une sourde colère luisait toujours dans son regard bleu-vert. Décidément, sa vie se compliquait de jour en jour, et il regrettait de plus en plus son existence passée...


    Dernière édition par Aedred le Mer 20 Mai - 0:41, édité 1 fois
    avatar
    Aedred

    Messages : 105
    Date d'inscription : 27/02/2009

    Re: Une nouvelle alliance

    Message  Aedred le Mer 20 Mai - 0:39

    Bree, quelques jours plus tard...



    Les deux hommes se tenaient face à face, simplement séparés par le bureau de chêne à la surface parfaitement ordonnée, où seuls se trouvaient un encrier et une longue plume. Malgré les sourires affichés sur leurs traits, la tension qui régnait dans la petite étude était presque palpable. Aucun ne disait mot, chacun guettant la réaction de l’autre, semblables à deux armées s’observant avant la bataille.

    Abandonnant sa barbiche qu’il lissait depuis quelques minutes à présent, Etanhiael se redressa sur son fauteuil de cuir pour poser ses coudes sur le bureau avant de rompre enfin le silence de plomb.

      « Aedred, je suis ravi que vous ayez accepté de venir à mon invitation.
      - Cela paraît naturel, dans la mesure où nous devons collaborer ensemble à la tête de la Compagnie. Vous en auriez fait autant.
      - Certes… néanmoins, je crois qu’il est grand temps que je dissipe certains malentendus. »


    Aedred plissa légèrement les paupières, le regard empreint d’une certaine méfiance.

      « Je vous écoute…
      - Ecoutez, je crois que nous sommes partis sur de très mauvaises bases. Et j’en suis seul responsable. »


    Le Rohir haussa légèrement un sourcil, attendant la suite.

      « Aedred, je dirige cette Compagnie depuis des décennies au nom de la Maison Blanchétoile. Je crois avoir fait amplement mes preuves, mais les derniers événements semblent avoir remis en cause tant d’années de bons et loyaux services.
      - Allons, Cousin, que dîtes vous là ?
      - Que voulez-vous que je crois, Aedred ? Pourquoi autrement Ser Trystiel vous aurait il nommé Intendant à mes côtés ? En plusieurs siècles, c’est bien la première fois que notre Compagnie se retrouve avec deux dirigeants.
      - Il est vrai que la situation est inhabituelle. Mais ne doutez pas que Ser Trystiel n’ait agi que pour le bien de notre Maison, et uniquement afin que je puisse vous porter assistance. En aucun il n’a j’en suis sûr douté de vos compétences ou de votre intégrité.
      - Je l’entends bien à présent. Et c’est la raison qui m’a poussé à vous inviter à cette discussion. »


    Un large sourire éclaira les traits d’Etanhiael.

      « Aedred, je sais bien aujourd’hui que vous n’êtes là que pour m’aider, et que cette place ne vous sied guère. Je suis navré cependant d’avoir éprouvé, je l’avoue aujourd’hui, un certain ressentiment à votre égard suite à cette nomination. Et je tiens à vous présenter mes excuses, car il était déplacée.
      - Je les accepte, Cousin. Après tout, j’imagine qu’effectivement cela n’a pas du être évident. »


    Etanhiael hocha la tête en signe d'agrément, sans se départir de son sourire.

      « Je suis encore navré pour cette histoire de mariage. En fait je pensais plus ou moins vous arranger, mais je me rends compte aujourd’hui que j’ai commis là un terrible impair. J’oublie parfois que tout le monde n’a pas eu la chance d’avoir eu l’épouse que j’ai eu, malgré l’arrangement à l’origine de nos épousailles.

      Vous savez que Dren s’inquiétait pour votre sécurité en ces terres, et qu’il avait placé des hommes pour veiller sur vous comme il le fait à mon intention. Malheureusement ces hommes avaient dépassé leur prérogatives et se sont intéressés de trop près à vos échanges, avant de nous les rapporter. J’en suis navré, car en aucun cas je ne souhaitais vous espionner… »


    Aedred leva légèrement la main, interrompant son cousin.

      « Nous en sommes déjà expliqué, Etan. Et je suis heureux que vos hommes ne perdent plus leur temps avec moi. »


    Etanhiael hocha la tête, avant de reprendre.

      « Ecoutez, Aedred, je sais que mes belles paroles ne vous sauraient vous convaincre mieux que mes actes. Tenez, jetez un œil à ce que le Chef Dren est parvenu à récupérer. »


    Joignant le geste à la parole, l’homme ouvrit l’un des tiroirs de son bureau et en tira une liasse de documents qu’il tendit à son interlocuteur.

    Ce dernier parcouru rapidement ceux-ci, les yeux écarquillés par la surprise.

      « Comment…
      - La question n’est pas là, Aedred. Ceci me permettra je crois de me faire pardonner prochainement. »


    Le Rohir leva les yeux vers son cousin, et sourit. Un sourire franc et massif.

      « Etan… je ne sais pas quoi dire.
      - Allons Aedred, j’ai commis quelques impairs récemment, je ne fais que les réparer. Mais à présent, nous avons une Compagnie à administrer. Il faut nous entendre sur ce que nous allons faire.
      - Avec joie, mon cousin... »
    avatar
    Lysandre
    Archiviste

    Messages : 136
    Date d'inscription : 02/11/2007

    Re: Une nouvelle alliance

    Message  Lysandre le Mer 20 Mai - 0:46

    24 avril
    Halle de la Corporation de Thorond,
    Lamenuir

    Présents :
    Pour la Maison Imrahad : Messire Calanthir Fahrattin ; Dame Celairil Imrahad.
    Pour la Maison Blanchétoile : Ser Aedred Blanchétoile ; Ser Etanhiael Blanchétoile.






    "A notre Alliance !"

    Appuyé contre l’encadrement de la fenêtre, les bras croisés sur son torse, Calanthir se remémorait le second entretien avec les dignes représentants de la Compagnie de Bois argenté, entretien qui s’était terminé sur un contrat moral entre les deux Maisons.

    "Un contrat moral basé sur la confiance, l'honnêteté et la fidélité entre nos deux Maisons..."
    "Entre gens de principes et d'honneur, point n'est besoin de parchemin à signer !"


    Si la première réunion avait semé les graines de la colère et de la méfiance vis-à-vis de Ser Etanhiael, ce dernier, en cette soirée de retrouvailles diplomatiques, s’était empressé de présenter de plates excuses... prouvant de ce fait sa sincérité et sa volonté évidente en restituant les précieux documents pour lesquels Celairil avait risqué sa vie en fuyant le Gondor... et les manoeuvres sournoises de son grand-père Thorond !

    "Nous autres, Blanchétoile, estimons que les actes sont plus révélateurs que toutes les belles paroles que je pourrais prononcer."

    Qu’importait la méthode, après tout ? Sa fille Celairil avait eu raison de balayer ses doutes et ses sombres interrogations. Felstaf Egan avait perdu... et pour l’ancien capitaine, il demeurait un obstacle de moins à franchir sur la voie chaotique qu’il avait empruntée depuis que ses perspectives de poursuivre une honorable carrière militaire étaient tombées aux oubliettes...

    A ce jour, si la fameuse déclaration, qui destituait honteusement sa fille aînée de tous les biens de son défunt époux, n’était plus qu’un tas de cendres froides, Calanthir était conscient que son père ne s’était certes pas contenté de rester inactif, à attendre sereinement que les parchemins tombent à nouveau sous sa coupe. Cependant, l’ancien capitaine se sentait prêt à affronter le patriarche sur n’importe lequel des fronts qu’il lui imposerait... car le Gondorien n’était plus seul désormais ! Il savait pouvoir compter sur le soutien d’une Maison toute aussi puissante que l’antique Corporation...

    Le Prévôt se détourna et abaissa le regard sur la lettre dont l’encre noire aux luisances soyeuses avait fini de sécher. Il s’approcha et, s’en emparant d’une main ferme, la parcourut une dernière fois avant de l’enrouler et de la serrer dans une custode de cuir granuleux.



    [Textes et Images : Calanthir Imrahad]

    Contenu sponsorisé

    Re: Une nouvelle alliance

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mar 20 Nov - 2:58